Pour une diététique du désir : Réévaluer vos priorités

Il est temps de revoir nos priorités, d’apprendre et de pratiquer une diététique du désir.


Pour nous permettre de survivre, de nous reproduire et de nous développer, la nature nous a conditionnés. Conditionnés à satisfaire des besoins. Ainsi chacun de nos comportements est motivé pour manger, nous abriter, nous protéger, aimer et être aimé, avoir de la valeur et être reconnu, explorer les possibles et donner du sens1. Ces besoins constituent le moteur de la vie. Il est important pour chacun de pouvoir les satisfaire au moins partiellement. Pour nous permettre de vivre ensemble, la société nous a conditionnés en fonction de notre environnement et donc de nos ressources et de la socio-culture de notre époque. Ce conditionnement détermine nos désirs et les comportements pertinents pour les satisfaire. Prenons l’exemple du besoin de reconnaissance. Ce besoin d’avoir de la valeur, une valeur reconnue. Le besoin de se situer dans la hiérarchie sociale. C’est un puissant moteur pour permettre à l’Homme de développer ses compétences. Une petite fille fait un dessin et vient le montrer : – Maman, maman, regarde ce que j’ai fait – Oh ! c’est bien ma chérie ! Et la petite fille repart pour en faire un autre… encore mieux. Monsieur, si vous aviez vécu au Moyen Âge, pour montrer votre valeur, vous auriez fait les croisades. Et vous Madame, vous auriez choisi le reclusoir. Aujourd’hui, une voiture à « 40 plaques » et un voyage à Bali sont de rigueur. (« Si à 50 ans vous ne pouvez pas vous payer une Rollex… ») Nous vivons dans une société marchande pour le meilleur et pour le pire. Pour le meilleur, ne crachons pas dans la soupe, cette société nous a gâtés bien au-delà de ce que pouvait rêver un Homme d’autrefois. Pour le pire, nous allons tout gâcher. Il est temps de revoir nos priorités, d’apprendre et de pratiquer une diététique du désir. Diététique vient de « diéta » : art de vivre. C’est devenu le synonyme de régime : de quoi nous nourrissons-nous ? C’est la question que nous devons nous poser aujourd’hui et pour les temps à venir. Reprenons notre exemple du besoin de reconnaissance. Pour le satisfaire sans passer par le reclusoir ou la « bagnole », soyons créatifs… écrire des poèmes, monter des sites internet pour une association, créer le plus beau jardin du village en permaculture, présider une association… les possibilités sont infinies. Ainsi, c’est l’ensemble de nos besoins et des désirs qui y sont associés que nous pouvons et devons examiner. S’engager dans une diététique du désir, c’est réinventer notre vie pour la rendre plus belle, plus juste, plus épanouissante, pour nous et pour les autres. Accepter nos besoins, choisir nos désirs.

Prenez soin de vous

1 Abraham Maslow : « Une théorie de la motivation humaine »